Partagez | 
 

 Par lààà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Liv Askatill
avatar
Pilote
Messages : 2
Date d'inscription : 26/10/2016
Localisation : Le Bételgeuse, teh !

MessageSujet: Par lààà !   Mar 23 Mai - 22:06
Liv abandonna la plateforme 6 sans un regard en arrière. Elle s'inséra dans le flot de voyageurs et progressa lentement jusqu'à la passerelle d'embarquement. Elle tendit son poignet au contrôleur qui vérifia son identité et son autorisation avant de lui faire signe d'avancer sans décrocher un mot.
Poser enfin un pied dans le vaisseau la fit frissonner. Son regard se promena sur les murs et le plafond de la zone en transit jusqu'à un bureau d'accueil. L'hôtesse, cachée derrière une vitre épaisse renseignait les passagers hésitants. Son visage fermé et ses gestes las déconcertaient la plupart d'entre eux. Levant les yeux, Liv avisa les panneaux de fortune qui indiquaient le chemin à suivre selon qu'on était passager ou membre d'équipage. Elle embraya vers ce dernier et s'enfila dans un couloir plus calme. Un jeune homme s'y engouffra en même temps qu'elle et lui demanda sans préambule :
— T'es là pour quoi ?
Le ton était celui de quelqu'un qui n'est pas là par choix.
— Je suis pilote. D'Aigles, précisa-t-elle aussitôt, pour qu'il ne la croit pas membre du carré de tête, celui qui commandait Le Bételgeuse lui-même.
— Cool, répondit-il sans enthousiasme. Moi je suis TECH.
Elle lui jeta un œil.
— T'as pas l'air enchantée, dit-elle sur le ton de la conversation.
— Boulot de merde. Mais ça paye bien.
Ils atteignirent un embranchement et suivirent les indications collées au murs autour d'eux.
— T'as du monde à nourrir ?
— Ma femme et ma fille.
Il marqua une pause avant d'ajouter dans un souffle :
— Elles ont pas eu de billet.
Pas étonnant, pensa Liv. Les TECH n'étaient rien d'autre que des ouvriers, et s'ils avaient des primes de risque en fonction des affectations, ils n'étaient pas aussi bien rémunérés que les ingénieurs qui concevaient les machines qu'ils pilotaient. Or Le Bételgeuse n'accueillaient que des passagers financièrement très à l'aise. Il n'avait sûrement pas les moyens de faire monter sa famille à bord avec lui.
— Elles sont sur quel vaisseau ?
Il ne répondit pas tout de suite, et quand il le fit, Liv ne perçut qu'un murmure et faillit ne pas le comprendre.
— Aucun.
Elle le regarda franchement cette fois, et mesura la détresse qui l'habitait. Elle garda le silence, car il n'y avait rien à dire.
Lorsqu'ils arrivèrent en direction des quartiers de l'équipage, elle demanda :
— T'es dans quelle piaule ?
— C218.
— Ah ! on est presque voisins : C412.
Cette réponse arracha un sourire au jeune homme. Presque, dans leur cas, mesurait bien trois cent mètres et une volée de marches. Mais sur un vaisseau de cette taille, ils pouvaient effectivement considérer cela comme un simple palier à traverser.
— On se croisera souvent alors.
Il lui tendit la main.
— Yrim.
Elle la serra chaleureusement.
— Liv, mais mes amis m'appellent 54.
Il afficha une mine surprise, fronça les sourcils, puis se fendit d'un sourire amusé.
— 54, gloussa-t-il. Ça m'plaît !
Elle lui rendit sa bonne humeur et la tristesse d'Yrim sembla s'alléger un instant.
Au carrefour qui devait les séparer, il lui fit un petit salut militaire plaisantin.
— À tout à l'heure, 54 !
— À plus, Yrim !
Se faire un pote dès les premières minutes à bord, Liv n'avait pas osé en rêver. Le cœur léger, elle accéléra le pas afin de se rendre au plus vite au mess pour l'appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Par lààà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le vaisseau :: Rapports Complémentaires :: L'embarquement-