Partagez | 
 

 Ébauche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Al-Jawza
avatar
Admin
Messages : 36
Date d'inscription : 18/10/2016

Infos Personnage
Surnom : 54
Groupe : Centauri (F)
Lien vers la fiche complète:

MessageSujet: Ébauche   Dim 23 Oct - 15:44
Ébauche de contexte

Le Système Prime, regroupant la Terre et deux autres planètes de systèmes solaires voisins, décida de coloniser une nouvelle planète. Le projet fut présenté en commission, approuvé, validé et mis en place. Une flotte de 50 000 personnes environs quitta le SP vers ce nouvel horizon. Grâce aux sauts FTL, la flotte devait atteindre son objectif en cinq mois.
Malheureusement, le projet avait créé des dissensions et un puissant groupe terroriste avait infiltré un des vaisseaux de la flotte. Celui-ci explosa après trois mois de voyage, entraînant avec lui la perte de cinq autres vaisseaux, trop proches pour limiter les dégâts provoqués par les débris lancés à pleine vitesse. De nombreux autres vaisseaux furent endommagés. Deux d'entre eux durent être abandonnés et l'ensemble des passagers dispatchés dans le restant de la flotte.
Sur la vingtaine de vaisseaux, douze pouvaient encore faire le voyage. Mais les actes terroristes ne s'arrêtèrent pas là et sabotèrent les coordonnées FTL.

À ce jour, le Bételgeuse fait partie des vaisseaux ayant reçu des coordonnées faussées. Le vaisseau est perdu dans une zone inconnue de l'espace.

Ses 6584 passagers sont désormais seuls et ne possèdent pas les ressources nécessaires à l'établissement d'une colonie. Ils sont condamnés à errer, avec l'espoir de trouver un jour soit un système connu, soit une planète suffisamment accueillante pour les accueillir sans le matériel de base.

// Autre possibilité : impact de débris, style champs de poussières, débris, etc. //

// NEWS // Il y a eut un attentat sur une des stations relais. Un certains nombre de vaisseaux étaient déjà partis. Parmi ceux qui restaient : le Bételgeuse. L'anneau de lancement subit une effroyable explosion qui emporta une partie du vaisseau à quai et une partie de l'anneau. Des vaisseaux à proximité furent touchés par les débris. Conséquence, plusieurs vaisseau en perdition au sein de la flotte. Le Bételgeuse récupéra des "naufragés" du vaisseau accidenté de l'anneau (appartenant à la flotte donc). L'amiral refusa de porter secours à d'autre vaisseau que ceux en partance pour Argo, laissant les équipes de la station et d'autres vaisseaux en attente s'en charger.
Il secouru des rescapés du vaisseau accidenté + un autre. Puis ils attendirent [un mois] la réparation de l'anneau et l'arrivée de vaisseaux prioritaires de secours pour un ravitaillement supplémentaire. Puis ils reprirent leur voyage. Le Bételgeuse était le suivant à partir. Cependant, un second attentat survint au moment de l'expulsion. Le vaisseau fut propulsé... Mais ne parvint jamais à la station suivante. L'explosion avait dévié sa route à l'instant du départ. En conséquence, il est perdu dans l'espace, à une grande distance de la station la plus proche (encore faut-il savoir où elle se trouve).
Pour une chance optimale de retrouver l'espace connu, le vaisseau a opéré un retournement à 180° et file aussi vite que possible vers son point d'origine. Ce qui peut prendre des années si la propulsion s'est faite correctement... Les calculateurs de bord sont pessimistes à ce sujet, l'explosion ayant de fait - peut-être - augmenté la poussée initiale.
Bien sûr, l'explosion a également provoqué des dégâts sur une partie de la coque, et certains niveaux son privés de système de survie. Pour se déplacer dans ces corridors, il faut un équipement spécial contre le froid et des réserves d'oxygène.




Rapide description du vaisseau

Le Bételgeuse est un gros vaisseau conçu pour les longs voyages interplanétaires et dont la capacité initiale est de 5000 places, équipage compris. Il comporte plusieurs niveaux uniquement dédiés aux passagers : de grands espaces de loisirs (cinéma, jeux, musée, piscine, etc.), un centre sportif pouvant organiser des compétitions de spaceball (un genre de football en micro-pesanteur - désaffecté pour la durée du voyage, mais vue la situation, ils 'envisagent de le remettre en service), une immense bibliothèque pour s'instruire ou se divertir, une zone commerciale et même un système de transport interniveaux qui s'apparente à un métro.
Les logements vont des quartiers modestes aux chambres luxueuses. Pensé pour accueillir de riches clients, il n'existe pas de 3ème classe et en-dessous, et les coursives des niveaux fréquentés par les passagers ressemblent à des tunnels en verre construit dans de grands espaces sauvages ou semi-urbain. Les parois couvertes d'écrans donnent cette impression d'espace terrestre alors même que les passagers évoluent dans des lieux confinés. Le but (en dehors de satisfaire une clientèle exigeante) était d'éviter au maximum le mal de l'espace qui surprend bon nombre de voyageurs inexpérimentés.
Le vaisseau est également équipé d'un centre médical hightech et d'un service de sécurité qui vaut n'importe quelle police planétaire.
Enfin, dans un soucis de colonisation, les niveaux bas du vaisseaux ont été réaménagés en laboratoires et centre de recherche afin de donner la possibilité aux "têtes pensantes" de poursuivre leurs recherches pendant la durée voyage. Et aussi, pour ne pas tous les regrouper sur un seul et même vaisseau.
Ces niveaux comportent également les hangars et rampent de lancement des Aigles (ces petits vaisseaux de combats ultramaniables) et des IF7 ou Maraudeur (des modules plus gros destinés aux réparations extérieures par exemple). Il y a également 3 AG10 (navettes de transport de passagers) communément appelés les "Baleines" par les techniciens et l'équipage.



À l'origine...
Deux planètes (la Terre, planète originelle, et Proxima) et deux lunes (Amalthée et Europa, satellites de Jupiter).


Amalthée : plus gros satellite de Jupiter, forme irrégulière, gravité ~0,020 m/s²² (→ altération du noyau/centre pour l'augmenter), température 120-165K (-153 à -108°C) → équipement pour semi-pesanteur + équipement "sportif" adapté et obligatoire + taille naturelle de la population plus importante (cause gravité faible) → villes bulles reliées entre elle par de longs tubes transport en commun (seul moyen d'aller de l'une à l'autre)
Surface rouge (souffre de Io), quelques zones vertes (origine inconnue) / roche + glace
Pan et Gaea sont les deux seules villes construites dans les cratères du même nom (Pan = 100km de diamètre et 8km de profondeur ; Gaea 80km de diamètre et 8km+ (chiffre inconnu) de profondeur). Deux montagnes (Lyctos Facula et Ida Facula, diamètre local 20km).
Révolution : 12h (11h57m23s). Pas de révolution sur son axe.

Europe : satellite de Jupiter, gravité 1,31 m/s2, température 125K (-148°C). Niveau de rayonnement = 10^4 fois la dose considérée comme acceptable pour les travailleurs directement affectés à des travaux nucléaires → taille naturelle plus petite cause gravité élevée + exosquelette pour soutenir le corps + espérance de vie plus bas cause nombreux problème au niveau du squelette → villes bulles relativement éloignées les unes des autres (cause mouvement croute terrestre), reliées par des petits vaisseaux de transport en commun ou individuel avec permis particulier. Taille maximale des bulles = 20km de diamètre.
Techtonique importante (comme banquise), maréee, 30m, 3,5 jours, craquelure dans les zones "jeunes" (ville construites dans les zones "vieilles" qui bougent presque plus).
Surface lisse (très peu de cratère et rien de plus élevé que 100m), craquelée comme la banquise terrestre. Couleur blanche ? Couche de glace = 10 à 15km d'épaisseur, étendues liquides en-dessous.
Révolution : 3.5 jours (3,551181 j), révolution synchrone. Annea de grains de poussière ténu.

Proxima b : gravite autour de Proxima Centauri, naine rouge. Située à 4.2 al de la Terre. Masse environ 1.3 fois celle de la Terre, soleil 1.5 plus grosse que Jupiter. Orbite très proche (7Mkm, soit 5% distance Terre-Soleil), mais faible luminosité du soleil.
Révolution = 11 jours (Mercure = 88j).  Soit révolution synchrone et une partie de la zone diurne serait habitable (périphérie bien sûr). Soit 3 rotations sur son axe pour 2 rotations autour du soleil = climat plus froid, mais zone température 0 près de l'équateur. Pas de saisons.
Proxima tourne autour de deux autres étoiles (Alpha Centauri A et B) à 021 al (400x distance Soleil-Neptune). Dans le ciel, on verrait deux étoiles très brillantes, proches l'une de l'autre.
Révolution : 66.87 jours.
Distance actuelle, 36 ans de voyage à condition de récupérer de l'helium3 sur Jupiter. 25 ans par "voile solaire" mais techon pas dispo avant 20 ans.

Projet de colonisation :
Gliese 581g : orbite autour de Gliese 581, une naine rouge. Située à 20.3 al de la Terre (soit 6.2 parsecs), constellation de la Balance. Océans, couche de nuage importante, pénombre rougeâtre en surface. Gravité ~2g.
HD 85512 b : 36 al de la Terre. Masse 3.6M, gravité 1.4g, température 300K (26-27°C)


Dernière édition par Al-Jawza le Lun 27 Mar - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betelgeuse.forumactif.com
Al-Jawza
avatar
Admin
Messages : 36
Date d'inscription : 18/10/2016

Infos Personnage
Surnom : 54
Groupe : Centauri (F)
Lien vers la fiche complète:

MessageSujet: Re: Ébauche   Dim 30 Oct - 18:13
Système colonisés : Prime et Proxima Centauri

Système Prime = la Terre + les deux satellites de Jupiter
Amalthée et Europa qui fonctionnent en binôme.


Terre (Terrien)

Très forte densité démographique au kilomètre carré, villes immenses et hautes, surpeuplées, très pauvre dans les bas-fond (sombres et extrêmement polués), très riche dans les hauteurs (genre 5è élément).
Des zones de la planètes ont été déclarées "réserves naturelles protégées". Des villes entières y ont été démantelées et leur accès est strictement interdit au public.


Amalthée-Europa ou Euramalt (Jupiterrien, ienne)

Amalthée : de forme irrégulière, ce satellite naturelle ne subit aucune révolution sur lui-même et présente toujours la même face au soleil. Sa surface est majoritairement rouge en raison du dégagement de souffre émis par Io, un satellite voisin. Cependant, certaines zones sont vertes (un scientifique vous parlerait là de l'ion thiosulfate mais je vais passer mon tour).
Sa pesanteur est quasi-nulle et la température en surface oscille entre -155 et -105°C. Sa révolution autour de Jupiter est de 12h environ. Il passe derrière Jupiter à intervalle régulier ; la nuit dure environ 5h30 et le jour 6h30.
Conséquences sur le corps : en raison de la faible gravité, les gens sont très grands et portent des exosquelettes afin de compenser la faiblesse de leur corps sur d'autres planètes. Ils sont également obligés de pratiquer des exercices physiques quotidien afin d'entretenir une masse musculaire suffisance à la survie ailleurs. Ces exercices quotidiens sont obligatoires mais certaines personnes s'y soustraient. Ceux-là ne pourront jamais quitter le satellite. Ceux qui peuvent quitter Amalthée sont cependant soutenus par un exosquelette afin de lutter contre l'écrasement exercé sur les corps par la gravité. En dehors de leur satellite, leur santé est plutôt fragile. Évidemment, ils sont très à l'aise – et donc très habiles – dans les travaux effectués en apesanteur ou semi-pesanteur.
Villes : au nombre de deux, elles ont été construites dans les deux plus grands cratères d'Amalthée : Pan et Gaea. Elles en occupent tout l'espace sous forme de deux bâtiments titanesques ! Pan mesure approximativement 100km de diamètres pour 8km de profondeur ; Gaea mesure environ 80km de diamètre pour 12km de profondeur. Un système de redistribution de la lumière éclaire vivement chaque étage des deux structures. Il y a peu de pauvreté et une grande utilisation de l'énergie solaire.
Les deux villes sont reliées par un long tube hermétique parcouru par un train pneumatique. Il n'existe pas d'autres moyens que ce train pour circuler d'une ville à l'autre.
Jupiter est visible en permanence sous forme d'une demi-sphère émergeant sur l'horizon.
Rythme de vie : les habitants se sont adaptés au cycle court des journées et des nuits. Les métiers, les écoles, les repas, tout est adapté pour que les gens dorment pendant les heures sans soleil et soient actifs pendant les heures ensoleillées. Ils sont souvent complètement déphasés lorsqu'ils voyagent sur d'autres planètes aux cycles plus longs. Comme tous, ils dorment en moyenne 8h par tranche de 24h, mais leur cycle étant régler sur 12h, ils ne tiennent pas bien le coup en restant éveillés 16h d'affilées. De même qu'ils ont du mal à dormir plus de 4 ou 5h d'affilée. Certains vaisseaux de transports sont adaptés à leurs besoins, d'autres pas.
Ceci dit, leurs techniciens ne sont pas dénigrés pour autant puisque les rythmes de travail sont adaptés afin que les plateformes TECH soient en fonctionnement permanent.

Europa : second satellite naturel habité. Sa révolution synchrone offre toujours la même face à Jupiter, mais pas au soleil. Afin de profiter au maximum de la lumière de ce dernier, les villes ont été construite sur la face opposée à Jupiter (qui n'est donc jamais visible).
Sa surface craquelée n'offre presque pas de relief : les cratères sont rares et peu profond, la plus haute déformation atteint tout juste 100m. L'horizon a par conséquent un aspect lisse. En revanche, c'est un corps céleste récent (à l'échelle de l'univers, bien sûr) et sa tectonique des plaques est importante, en grande partie à cause des quantité importante de surfaces liquides en-dessous. Dans les zones dites "jeunes", les plaques subissent l'effet des marées, sur une distance de 30m et une durée de 3.5 jours. Les mouvements de ces zones en formation rappellent ceux de la banquise sur Terre. Les zones plus anciennes sont plus stables et c'est là qu'ont été construites les villes.
La surface est couverte d'une couche de glace de 10 à 15km d'épaisseur et est naturellement blanche et bleutée. Imaginez la banquise et à peu de choses près, vous y êtes !
La pesanteur s'élève à 1.3g et la température en surface tourne autour de -150°C. De plus, le satellite émet un rayonnement égale à 104 fois la dose considérée comme acceptable pour les travailleurs directement affectés à des travaux nucléaires. En conséquence, les dômes protégeant les villes sont équipés sont ces rayonnements et les sorties trajets entre les villes sont strictement surveillés.
Europa tourne autour de Jupiter et autour de lui-même en 3.5 jours. La zone habitée est en moyenne 50h au soleil, puis 35h dans l'ombre.
Conséquences sur le corps : la gravité plus élevée que sur Terre agit autant sur la croissance que la quasi-absence de gravité sur Amalthée. Les gens sont en moyenne un peu plus petit que sur Terre et la pression sur leur squelettes réduit légèrement leur espérance de vie. En revanche, dans un environnement équivalent, ils sont globalement plus fort, physiquement, que les Terriens. Les premiers temps, leur démarche est un peu sautillante.
Villes : surnommées villes-bulles à cause du dôme transparent qui les protègent, elles ne font pas plus de 20km de diamètre et sont constituées d'immeubles disposés en quartiers comme sur Terre. Les "bulles" sont relativement éloignées les unes des autres (comptez 1 à 2h de distance à parcourir en navette) et sont reliées entre elles par des voies aériennes très surveillées. Les transports en commun autant que les véhicules individuels circulent sur ces voies. En revanche, il faut non seulement un permis spécial, mais aussi un contrôle régulier et irréprochable de l'engin. Dans le cas contraire, les véhicules ne passent pas la douane de sortie. Il existent également des patrouilles et des véhicules de secours en cas d'accident (car le risque zéro n'existe pas, c'est bien connu).
Rythme de vie : afin de ne pas être en complet décalage avec la Terre tout en s'adaptant à la révolution du satellite, les journées ont été fixée à 20h. Les changements avec la Terre sont relativement minime et le fonctionnement globale est le même.

Autant on distingue moins facilement les particularités physique des Jupiterriens d'Europa par rapport au Terriens, autant on ne peut pas louper les Jupiterriens d'Amalthée avec leurs grands corps longilignes et leurs exosquelettes de renfort.
Ces deux satellites étant très petits, on voit très nettement la courbe de l'horizon (irrégulière en ce qui concerne Amalthée bien sûr).

______________________________________________________________________

Système Proxima Centauri = une planète habitée,
Proxima b rebaptisée Chiron (ou Pélion).


Chiron (Centauri)

À approximativement 4.2 années-lumière de la Terre, Chiron tourne autour de Proxima Centauri en 67 jours. Un peu plus grande que la Terre, elle est aussi très près de son étoile (5% de la distance Terre-Soleil). Cependant, Proxima Centauri est une naine rouge d'à peine une fois et demi la taille de Jupiter. Sa faible luminosité met Chiron dans la zone habitable de son système et la colonisation a pu avoir lieu il plusieurs siècles auparavant.
Sa révolution sur elle-même dure 11 jours. À l'image des pôles terriens qui se retrouve une partie de l'année dans le noir ou dans la lumière, c'est un peu ce qu'il se passe sur Chiron avec un cycle court de 11 jours.
Grâce à un long processus de terra formation, sa surface offre des paysages similaires à ceux de la Terre... À une différences près. L'équateur est la seule zone habitable avec une température qui oscille entre -10 et 10°C. Le paysage rappelle donc celui des pays du nord sur Terre, avec et sans neige. Au delà, les terres des tropiques, sont gelées et inhabitables.
Sa gravité est de 0.6g et elle possède une atmosphère respirable.
Conséquences sur le corps : les gens sont un peu plus grand que sur la Terre, mais dans une moindre mesure et avec moins de conséquences graves sur le squelette que sur Amalthée. Ils sont plus fragiles sur Terre, mais n'ont pas besoin d'exosquelettes pour se déplacer – même si l'effort est important et fatiguant. Cependant, les plus riches s'en offrent tout de même pour un plus grand confort.
Villes : elles ressemblent beaucoup à celles de la Terre, mais sont moins denses, moins hautes et plus espacées. Les Centauris ont su maintenir un programme écologique qui préserve à la fois la planète et ses habitants. Les zones inhabitables n'ont donc pas été colonisées pour réduire les dépenses en énergies chauffante.
Rythme de vie : réglé sur celui de la Terre, les journées durent 24h. Étant donné qu'il n'y a qu'un seul climat, le calendrier est également calqué sur le calendrier terrestre même si une année astronomique sur Chiron ne dure que neuf semaines et demi.
La planète utilise l'énergie solaire, mais aussi éolienne et hydraulique, et pour compenser les 5-6 jours passés dans l'obscurité, les entreprises et habitations tournent au ralenti afin de l'économiser. Seuls les centres de soins tels les hôpitaux, et les services de sécurité tournent à un régime normal.

Vu de la surface, la lumière apportée par la naine rouge est légèrement orangée. Mais de jour, l'impression n'est pas si différente de la Terre.


Projet de colonisation : Système HD 85512
situé dans la constellation des Voiles.

HD 85512 b, aussi appelée Gliese 370

La planète possède des océans et une couche nuageuse importante qui assure la protection des terres du rayonnement solaire. En contrepartie, une pénombre jaunâtre enveloppe la surface. En effet, HD 85512 est une naine jaune et sa couverture nuageuse accentue la perception de sa couleur. Sa gravité est de 1.4g et sa température moyenne en surface de 27°C.
Une équipe de terra formation est déjà sur place depuis 5 ans pour préparer l'arrivée des colons. Très éloignée de la Terre (36 années-lumière) et de Chiron (37.4 années-lumière), c'est une planète qui offre néanmoins une surface habitable très grande. c'est une très grosse flotte qui est partie à sa conquête.


La flotte : environs 50 000 personnes

La flotte comportait une vingtaine de vaisseaux plus ou moins gros. Certains étaient spécialisés dans le transport de matériels, d'autres dans le transport de passagers. Trois d'entre eux transportaient les deux : l'Antarès, le Regulus et bien sûr le Bételgeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betelgeuse.forumactif.com
Al-Jawza
avatar
Admin
Messages : 36
Date d'inscription : 18/10/2016

Infos Personnage
Surnom : 54
Groupe : Centauri (F)
Lien vers la fiche complète:

MessageSujet: Re: Ébauche   Jeu 3 Nov - 19:08
Légende
AL : année lumière
as : arrondi au supérieur
ai : arrondi à l'inférieur


Système colonisés : Prime et Proxima Centauri
.
Système Prime = la Terre + les deux satellites de Jupiter
Amalthée et Europa qui fonctionnent en binôme.


Terre

Informations techniques

Type : planète
Gravité : 1g
Satellite : 1 – la Lune
Température moyenne : 15°C (-90°C à 56.7°C)
Période de révolution : 365j (ai)
Période de rotation : 24h (as)
Durée de jour moyenne : variable en fonction de la localisation.

Habitants : Terrien(s), Terrienne(s)
Taille moyenne : 1.80m
Densité démographique : élevée


Surface : les villes couvrent la plus grande partie de la planète. Cependant, des zones ont été déclarées Réserves Naturelles Protégées (ou RNP) et sont totalement et strictement interdites d'accès. Il s'agit essentiellement de jungles et de forêts, d'un désert et d'une caldeira, rares vestiges d'une planète autrefois prospère. Au cours de la création de ces RNP, des villes entières ont été démantelées.
Les mers et océans, également classés RPN, sont malheureusement très pollués.
Un grand nombre d'espèces animales et végétales ont complètement disparu. Certaines ont été recréées et réintroduites mais, imparfaites, elles ne survivent pas bien.
Malgré une réglementation draconienne pour la préservation du patrimoine naturel de la Terre, les grosses industries internationales poursuivent leurs activités. La corruption a la vie dure...

Villes : multiples et surpeuplées, elles couvrent des superficies gigantesques. Les habitations sont très hautes (très riches dans les hauteurs, très pauvres dans les bas-fonds). Au sol et sur une quinzaine d'étages environ, il y fait sombre et la pollution est extrême. Impossible de circuler sans équipement respiratoire : le brume permanente est hautement toxique. Nombre d'habitations basses sont vides.
À partir du 20è étage, on circule – à pied ou en métro – sur des ponts et places suspendus dont certains sont couverts ; on se déplace verticalement essentiellement par des ascenseurs qui fonctionnent comme des trams.

Année : 2327 (deux mille trois cent vingt-sept)



Amalthée-Europa ou Euramalt ou Jupiter

Amalthée :

Informations techniques

Type : satellite (de Jupiter)
Gravité : 0.02g
Satellite : —
Température moyenne : -135°C (-155°C à -105°C)
Période de révolution : 12h (as)
Période de rotation : — (Amalthée présente toujours la même face au soleil tandis que Jupiter passe sur son horizon comme le soleil passe sur l'horizon de la Terre. En conséquence, sur une des face, il ne fait nuit que lorsque le satellite passe dans l'ombre de Jupiter, sur la face opposée, il fait nuit tout le temps.)
Durée de jour moyenne : 6h30

Habitants : Jupiterrien(s), Jupiterrienne(s)
Taille moyenne : 2.10m
Densité démographique : moyenne



Morphologie : en raison de la faible gravité, les gens sont très grands. De 0 à 20 ans (selon les individus), ils doivent porter des vêtements lestés afin de freiner cette croissance peu naturelle car celle-ci est dangereuse pour la santé.
Points faibles : leurs corps grands et fins malgré le lestage sont peu adaptés aux gravités plus fortes des autres planètes et satellites habités. Lors de leurs déplacement hors d'Amalthée, ils doivent porter un exosquelette qui les protège de l'écrasement et les aide à se mouvoir en réduisant l'effort musculaire minimum nécessaire. La gravité sur Europa et la Terre reste cependant difficile à supporter sur le long terme.
En outre, ils sont obligés de pratiquer des exercices physiques quotidiens afin d'entretenir leur masse musculaire en vue des ces éventuels voyages. Malgré leur caractère obligatoire, certaines s'en passent ; ceux-là ne pourront jamais quitter le satellite car leurs corps se révèlent bien trop fragiles ailleurs.
Points forts : ils sont évidemment très à l'aise – et donc très habiles – quand il s'agit d'effectuer des travaux en apesanteur ou semi-pesanteur. Leurs compétences sont très appréciées sur certains cargos et plateformes techniques.

Pour toute ces raisons, les Jupiterriens d'Amalthée sont majoritairement sédentaires : peu d'entre eux quitte le satellite et ils sont extrêmement rares à le faire sur une longue période.

Rythme de vie : les habitants se sont adaptés au cycle court des journées et des nuits. Les métiers, les écoles, les repas, tout est adapté pour que les gens dorment pendant les heures sans soleil et soient actifs pendant les heures ensoleillées. Ils sont souvent complètement déphasés lorsqu'ils voyagent sur d'autres planètes aux cycles plus longs. Comme tous, ils dorment en moyenne 8h par tranche de 24h, mais leur cycle étant régler sur 12h, ils ne tiennent pas bien le coup en restant éveillés 16h d'affilées. De même qu'ils ont du mal à dormir plus de 4 ou 5h d'affilée. Certains vaisseaux de transports sont adaptés à leurs besoins, d'autres pas.
En revanche, tous adaptent les horaires lorsqu'ils font partie de l'équipage (s'ils ont été embauchés, c'est qu'il y a une bonne raison. On ne les tue pas à la tâche ^^)

Surface : de forme irrégulière, sa surface est majoritairement rouge en raison du dégagement de souffre émis par Io, un satellite voisin. Cependant, certaines zones sont vertes (un scientifique vous parlerait là de l'ion thiosulfate mais je vais passer mon tour !).

Villes : au nombre de deux, elles ont été construites dans les deux plus grands cratères d'Amalthée : Pan et Gaea. Elles en occupent tout l'espace sous forme de deux bâtiments titanesques ! Pan mesure approximativement 100km de diamètres pour 8km de profondeur ; Gaea mesure environ 80km de diamètre pour 12km de profondeur. Un système de redistribution de la lumière éclaire vivement chaque étage des deux structures. Il y a peu de pauvreté et une grande utilisation de l'énergie solaire.
Les deux villes sont reliées par un long tube hermétique parcouru par un train pneumatique. Il n'existe pas d'autres moyens que ce train pour circuler d'une ville à l'autre.

Europa :

Informations techniques

Type : satellite (de Jupiter)
Gravité : 0.01g
Satellite : —
Température moyenne :
Période de révolution : 4 jours (ai)
Période de rotation : synchrone, donc 4 jours (ai) (Europa présente toujours la même face à Jupiter ; Jupiter n'est jamais visible depuis les zones habitées)
Durée de jour moyenne :  2 jour (ai)

Habitants : Jupiterrien(s), Jupiterrienne(s)
Taille moyenne : 2m10
Densité démographique : moyenne


second satellite naturel habité. Sa révolution synchrone offre toujours la même face à Jupiter, mais pas au soleil. Afin de profiter au maximum de la lumière de ce dernier, les villes ont été construite sur la face opposée à Jupiter (qui n'est donc jamais visible).
Sa surface craquelée n'offre presque pas de relief : les cratères sont rares et peu profond, la plus haute déformation atteint tout juste 100m. L'horizon a par conséquent un aspect lisse. En revanche, c'est un corps céleste récent (à l'échelle de l'univers, bien sûr) et sa tectonique des plaques est importante, en grande partie à cause des quantité importante de surfaces liquides en-dessous. Dans les zones dites "jeunes", les plaques subissent l'effet des marées, sur une distance de 30m et une durée de 3.5 jours. Les mouvements de ces zones en formation rappellent ceux de la banquise sur Terre. Les zones plus anciennes sont plus stables et c'est là qu'ont été construites les villes.
La surface est couverte d'une couche de glace de 10 à 15km d'épaisseur et est naturellement blanche et bleutée. Imaginez la banquise et à peu de choses près, vous y êtes !
La pesanteur s'élève à 1.3g et la température en surface tourne autour de -150°C. De plus, le satellite émet un rayonnement égale à 104 fois la dose considérée comme acceptable pour les travailleurs directement affectés à des travaux nucléaires. En conséquence, les dômes protégeant les villes sont équipés sont ces rayonnements et les sorties trajets entre les villes sont strictement surveillés.
Europa tourne autour de Jupiter et autour de lui-même en 3.5 jours. La zone habitée est en moyenne 50h au soleil, puis 35h dans l'ombre.
Conséquences sur le corps : la gravité plus élevée que sur Terre agit autant sur la croissance que la quasi-absence de gravité sur Amalthée. Les gens sont en moyenne un peu plus petit que sur Terre et la pression sur leur squelettes réduit légèrement leur espérance de vie. En revanche, dans un environnement équivalent, ils sont globalement plus fort, physiquement, que les Terriens. Les premiers temps, leur démarche est un peu sautillante.
Villes : surnommées villes-bulles à cause du dôme transparent qui les protègent, elles ne font pas plus de 20km de diamètre et sont constituées d'immeubles disposés en quartiers comme sur Terre. Les "bulles" sont relativement éloignées les unes des autres (comptez 1 à 2h de distance à parcourir en navette) et sont reliées entre elles par des voies aériennes très surveillées. Les transports en commun autant que les véhicules individuels circulent sur ces voies. En revanche, il faut non seulement un permis spécial, mais aussi un contrôle régulier et irréprochable de l'engin. Dans le cas contraire, les véhicules ne passent pas la douane de sortie. Il existent également des patrouilles et des véhicules de secours en cas d'accident (car le risque zéro n'existe pas, c'est bien connu).
Rythme de vie : afin de ne pas être en complet décalage avec la Terre tout en s'adaptant à la révolution du satellite, les journées ont été fixée à 20h. Les changements avec la Terre sont relativement minime et le fonctionnement globale est le même.

Autant on distingue moins facilement les particularités physique des Jupiterriens d'Europa par rapport au Terriens, autant on ne peut pas louper les Jupiterriens d'Amalthée avec leurs grands corps longilignes et leurs exosquelettes de renfort.
Ces deux satellites étant très petits, on voit très nettement la courbe de l'horizon (irrégulière en ce qui concerne Amalthée bien sûr).

______________________________________________________________________

Système Proxima Centauri = une planète habitée,
Proxima b rebaptisée Chiron (ou Pélion).


Chiron

Informations techniques

Type : planète
Gravité : 0.6g
Satellite : —
Température moyenne : -70°C (-115°C à 10°C) / (-10°C à 10°C dans la zone habitable)
Période de révolution : 67j (as) TROUVER AUTRE CHOSE
Période de rotation : 11j (ai)
Durée de jour moyenne :  

Habitants : Centauri(s), Centauri(s)
Taille moyenne : 1m92
Densité démographique : moyenne

Distance depuis la Terre : 4.2 al


Morphologie : les gens sont un peu plus grands que sur la Terre, mais dans une moindre mesure et sans les conséquences graves qu'on retrouve sur Euramalt. Ils sont plus fragiles sur Terre, mais n'ont pas besoin d'exosquelette pour se déplacer — même si l'effort est important et fatiguant. Les plus riches s'en offre tout de même pour plus de confort.

Rythme de vie : réglé sur celui de la Terre, les "jours" durent 24h. Le calendrier est également calqué sur celui de la Terre bien qu'une année astronomique ne dure que 9 semaines et demi sur Chiron. Ça n'a pas d'importance pour les Centauris étant donné qu'il n'y a sur la planète qu'un seul climat. Seuls les astronomes comptent en parallèle les années de la planète en parallèle des années Terriennes (pour indication, Chiron ayant été colonisée il y a 218 ans Terrestres, pendant que la Terre a fait 218 tours du Soleil, Chiron a fait 1188.5 tours de Proxima... Mais ça n'intéresse que les scientifiques et ceux qui ont envie de se la péter).

Surface :
Villes :

À approximativement 4.2 années-lumière de la Terre, Chiron tourne autour de Proxima Centauri en 67 jours. Un peu plus grande que la Terre, elle est aussi très près de son étoile (5% de la distance Terre-Soleil). Cependant, Proxima Centauri est une naine rouge d'à peine une fois et demi la taille de Jupiter. Sa faible luminosité met Chiron dans la zone habitable de son système et la colonisation a pu avoir lieu il plusieurs siècles auparavant.
Sa révolution sur elle-même dure 11 jours. À l'image des pôles terriens qui se retrouve une partie de l'année dans le noir ou dans la lumière, c'est un peu ce qu'il se passe sur Chiron avec un cycle court de 11 jours.
Grâce à un long processus de terra formation, sa surface offre des paysages similaires à ceux de la Terre... À une différences près. L'équateur est la seule zone habitable avec une température qui oscille entre -10 et 10°C. Le paysage rappelle donc celui des pays du nord sur Terre, avec et sans neige. Au delà, les terres des tropiques, sont gelées et inhabitables.
Sa gravité est de 0.6g et elle possède une atmosphère respirable.
Conséquences sur le corps : les gens sont un peu plus grand que sur la Terre, mais dans une moindre mesure et avec moins de conséquences graves sur le squelette que sur Amalthée. Ils sont plus fragiles sur Terre, mais n'ont pas besoin d'exosquelettes pour se déplacer – même si l'effort est important et fatiguant. Cependant, les plus riches s'en offrent tout de même pour un plus grand confort.
Villes : elles ressemblent beaucoup à celles de la Terre, mais sont moins denses, moins hautes et plus espacées. Les Centauris ont su maintenir un programme écologique qui préserve à la fois la planète et ses habitants. Les zones inhabitables n'ont donc pas été colonisées pour réduire les dépenses en énergies chauffante.
Rythme de vie : réglé sur celui de la Terre, les journées durent 24h. Étant donné qu'il n'y a qu'un seul climat, le calendrier est également calqué sur le calendrier terrestre même si une année astronomique sur Chiron ne dure que neuf semaines et demi.
La planète utilise l'énergie solaire, mais aussi éolienne et hydraulique, et pour compenser les 5-6 jours passés dans l'obscurité, les entreprises et habitations tournent au ralenti afin de l'économiser. Seuls les centres de soins tels les hôpitaux, et les services de sécurité tournent à un régime normal.

Vu de la surface, la lumière apportée par la naine rouge est légèrement orangée. Mais de jour, l'impression n'est pas si différente de la Terre.


Projet de colonisation : Système de Gliese 581
situé dans la constellation de la Balance.
.
Gliese 581d, rebaptisée Ptolémée

Autour de 2415, des stations ont été construites jusqu'à une planète en vue de la coloniser. Le projet a été avortée car la planète n'était finalement pas viable et la terra formation compliquée.
Étant donné l'investissement des 18 stations construites, une base scientifique y a tout de même été installée. Il s'agit de la base Ptolémée qui se trouve à 19al de la Terre et à 17al de Chiron. Il y a là-bas 12 000 personnes (des scientifiques et leurs familles, ainsi qu'un bureau d'organisation des budgets et le minimum vital, c'est à dire hôpitaux & Co).
Ils vivent en autarcie quasi-complète et il y a peu de mouvement entre Ptolémée et les autres systèmes. Quelques "enfants" en vienne parce qu'ils n'embrassent pas la carrière scientifiques, les délinquants en sont bannis ; il n'y a pas de tourisme et les seuls à venir jusque là sont de nouveaux scientifiques ou personnel pour la base, et une fois tous les 10 ans environs, une délégation gouvernementale.
Les conflits budgétaires sont grands entre les besoins de la station et ce qu'on leur alloue tous les ans.

Type : planète (Super-Terre)
Gravité : 1.3g
Satellite : 2
Température moyenne : 20°C (-10°C à 40°C)
Période de révolution : 67j (as)
Période de rotation : 26h (ai)
Durée de jour moyenne : variable en raison de son inclinaison (un peu comme sur Terre)

Habitants : Ptolémien(s), Ptolémienne(s), surnommé hors système Gliesien(s), Gliesienne(s) (et c'est bien sûr péjoratif)
Taille moyenne : 1m70
Densité démographique : faible

Distance depuis la Terre : 20.5 AL
Très proche de son soleil, une naine rouge.

Morphologie : la gravité, plus élevée que sur Terre, empêche le squelette de se développer comme sur Terre. Les gens sont en moyenne un peu plus petit que les Terriens et la pression exercée sur leurs corps réduit légèrement leur espérance de vie.
En revanche, dans un environnement équivalent, ils sont globalement plus fort, physiquement, que les Terriens. Leurs premiers temps en gravité 1 leur donne une démarche un peu sautillante.

Rythme de vie :

Surface :

Villes :


Projet de colonisation : Système HD 85512
situé dans la constellation des Voiles.
.
HD 85512 b, aussi appelée Gliese 370

La planète possède des océans et une couche nuageuse importante qui assure la protection des terres du rayonnement solaire. En contrepartie, une pénombre jaunâtre enveloppe la surface. En effet, HD 85512 est une naine jaune et sa couverture nuageuse accentue la perception de sa couleur. Sa gravité est de 1.4g et sa température moyenne en surface de 27°C.
Une équipe de terra formation est déjà sur place depuis 5 ans pour préparer l'arrivée des colons. Très éloignée de la Terre (36 années-lumière) et de Chiron (37.4 années-lumière), c'est une planète qui offre néanmoins une surface habitable très grande. c'est une très grosse flotte qui est partie à sa conquête.

Système HD 85512 rebaptisé Système des Voiles.
Planète HD 85512 b / Gliese 370 rebaptisée Argo.


La flotte : environs 50 000 personnes
.
La flotte comportait une vingtaine de vaisseaux plus ou moins gros. Certains étaient spécialisés dans le transport de matériels, d'autres dans le transport de passagers. Trois d'entre eux transportaient les deux : l'Antarès, le Regulus et bien sûr le Bételgeuse.


Jupiterriens d'Amalthée : groupe éventuellement fermés s'ils deviennent trop nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betelgeuse.forumactif.com
 

Ébauche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Joute] Première ébauche Meule
» [ébauche] Tactica Tempête de Magie
» ébauche de liste à 2500pts pour mi dur/dur
» [2500pt] ebauche pour achat
» ébauche de règle de tournoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue à bord ! :: Fiche technique du Bételgeuse :: Boîte noire-